Accueil
CONFERENCES A VENIR
Articles
Approche SPAGYRIQUE
ACTIFS et PLANTES
CIBLES des ACTIFS
CONTRES INDICATIONS
BON DE COMMANDE
SYNERGIES D'ACTIONS
Horaire Méridiens
SPAGYRIE & PSYCHÉ
Concept ARRA
SITES AMIS
ACCÉS THERAPEUTES
Télécharger Dossiers
Herboplanet Complex.
ACISTOM HS100 *
ACISTOM NEW
ADIUVANTIBUS HS722
ALISOL HS 1030
ALIVIT HS9 *
ALLERSOL HS700 *
AMENOSOL B HS210 *
ANANAS COMP HS112
ARCTIUMSOL HS150 *
ASITOL HS121 *
ATROSOL HS125 *
BACSOL HS4
BARDANA COMP HS102
BETAMIX HS103
BETULA COMP HS302
BISOL HS5 *
BRONSOL 200 Sirop *
CALMIX 100 Sirop *
CAPITIS *
CASSIASOL *
CISTISOL
CLIMASOL
COLERIL PLUS *
CLOROFILIN
CORDIASOL *
CORNUS COMP HS304
DEFESOL HS122 *
DIFLOR HS732 *
DIMAGRET *
DIORSOL *
DISBIODREN
DISPESPOL *
DIURESOL *
DRAINIL *
DRENASOL
ELEUTEROSOL *
ENZYSOL  *
EPARENOL
EPASOL *
FERROSOL *
GASTROSOL *
GYMNESOL HS706 *
HERBOSOL C (Vit C) *
HERBOSOL CA (Ca)*
HERBOSOL Fe (Fer)
IALURASE Plus 740 *
IMMUNOSOL HS744 *
IN-FLU 100 sirop *
INFLUBIOTIC Aérosol*
JUGLANS COMP HS 306
K2 SOL
LACTORIL HS 602
LAXATIL-P poudre *
LIQUISOL poudre *
MAGSOL 5 PLUS HS708*
MANNOSYL
METEORSOL *
MINERALSOL *
MIOSOL  *
MNG PLUS SL3 *
MULTISOL *
NEO COLIFASTL *
NEVROSOL *
OLEA D3
OPATOSOL *
OPERTENSOL *
OROSOL *
OXYSOL *
PARIETARIA HS109 *
PINUS COMP HS 308
PRESTASOL HS720 *
PROINF HS538 *
PROLAVER HS127 *
PROSIL
PULMODREN HS310
PULMOSOL HS129 *
RADIO-ACT HS810 *
RADIO ACT JPG
RELAXSOL *
RINOPLUS HS208 *
RUSCUSOL HS137 *
SEDASOL HS101 *
SULFONIL HS710 *
SURCORTEX HS 405 *
TAMARIS COMP HS211
TARAXSOL *
TONIXOL HS128 *
ULCE GEL
ULMASOL HS 3 *
VARIXOL B HS202 *
VITIS COMP HS214 *
Prod.hors spagyrie
QUANTIQUE ?
LE SILICIUM
B.E de L.C. VINCENT
PARODONTOLOGIE
RESVERATROL
Ionocinèse
Contact
REFLEXIONS CULTURE
ARTICLES ET LIENS
Vos Remarques
BIBLIOGRAPHIE
DIVERS ARTICLES
Formulaire de contact
Mentions Légales
Dossier TC

 

 

 

PROSIL

APPORT DES COMPOSANTS À BASE DE PLANTES POUR 3 CAPSULES: 

extraits secs de: 

Serenoa (Serenoa repens (Batram) Small) fruits 375 mg

(équivalent à un apport en acides gras de 168,75 mg),

Grande ortie (Urtica dioica L.) racine 375 mg

(équivalent à un apport en bêta-sitostéroles de 1,5 mg),

Goji (Lycium barbarum L.) fruits 375 mg

(équivalent à un apport en polysaccharides de 187,5 mg).

Poudre de Prunus africana (Prunus africana (Hook. f) Kalkman) écorce 150 mg.

 

Antiagglomérants: stéarate de magnésium végétal.

Capsule de gélatine Alimentaire.
 
Produit inclus dans le registre des ompléments alimentaires du Ministère de la Santé Italien, 

Code 76071.


Produit inclus dans le registre des compléments alimentaires du Ministère de la Santé

Espagnol, code 0599/9387/2017.


Produit inclus dans le registre des compléments alimentaires du Ministère de la Santé Français, 

code 2016-6-460.


Produit inclus dans le registre des ompléments alimentaires du Ministère de la Santé Belge, 

 

Code PL 1653/18.
 
PROSIL est un complément à base d'extraits végétaux. 

Le GRANDE ORTIE contribue à la fonctionnalité de la prostate.

Le SERENOA contribue à la fonction de la prostate et des voies urinaires.



RECOMMANDATIONS D'UTILISATION: 1 capsule 1-3 fois par jour.



AVERTISSEMENTS:

Conserver hors de portée des enfants de moins de 3 ans. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Le produit doit être utilisé dans une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. 

L'utilisation n'est pas recommandée chez les femmes en âge de procréer et chez les individus

prépubères des deux sexes.


 
REMARQUES SUR CERTAINES PLANTES:

La SERENOA REPENS est également connue sous le nom de Sabal Serrulata.

Les natifs américains utilisent sont fruit comme aliment, mais aussi pour combattre plusieurs

problèmes liés au système urinaire et à l’appareil reproducteur.

Les nombreuses recherches effectuées sur les extraits des fruits ont montré que la Serenoa

Repens est très riche en acides gras et en phytostérols. 

Ces recherches sont le résultat d’une méta-analyse, publiée sur le Journal of the American Medical

Association, qui démontre l’efficacité de la plante dans le traitement des symptômes de l’hyperplasie

(hypertrophie) prostatique bénigne (grossissement de la prostate), grâce à un essai clinique en

double aveugle avec un placebo et deux parmi les plus connus des médicaments disponibles

sur le marché.

Les indications thérapeutiques de l’ORTIE (Urtica dioica) sont nombreuses, mais ce n’est que tout

récemment qu’une étude sur l’hyperplasie prostatique a montré que la racine d’Ortie peut réduire

de 70% le volume la glande (Rombi M, 100 Plantes Médicinales, Editions Romart, Nice 1991, p. 207).

 

La SERENOA REPENS est également connue sous le nom de Palmier de Floride ou bien Chou palmiste. Les natifs américains utilisent le fruit comme nourriture, mais aussi pour divers problèmes liés au système urinaire et à l'appareil reproducteur. Actuellement, diverses recherches ont été effectuées sur les extraits des fruits et l'on a pu démontrer que la Serenoa repens est très riches en acides gras et en phytostérols. Ces recherches sont le fruit d'une méta-analyse publiée dans le Journal of the American Medical Association; ces recherches, en double aveugle avec un placebo et deux des médicaments les plus communs du commerce, ont permis de démontrer son efficacité dans le traitement des symptômes de l'hyperplasie (hypertrophie) bénigne de la prostate (grosseur de la prostate). Une autre recherche a mis en avant l'efficacité de la combinaison de la Serenoa repens et de la racine d'ortie, montrant ainsi une amélioration sensible, chez les personnes âgées, des symptômes dans les voies urinaires. D'autres études in vitro ont démontré que les propriétés de la plante concernent également la réduction des cellules cancérigènes de la prostate, mais l'on manque d'essais cliniques à ce sujet. La plante a des effets spasmolytique et décongestionnant qui favorisent l'amélioration des conditions inflammatoires de la muqueuse vésicale et de l'urètre qui font souvent partie du cadre, provoquant ainsi une amélioration de la symptomatologie clinique liée à l'hypertrophie de la prostate comme: pollakiurie, dysurie, et lourdeur pelvienne.


Les indications thérapeutiques attribuées à l'ORTIE (Urtica dioica) sont diverses, mais seulement récemment une étude sur l'hyperplasie de la prostate a démontré que la racine d'Ortie peut réduire de 70% le volume de la glande (Rombi M, 100 Plantes Médicinales, Editions Romart, Nice 1991, p. 207). Certaines fractions présentes dans le complexe phytothérapeutique de la plante (peut-être la lécithine et/ou les sitostéroïdes) semblent être en mesure d'inhiber, par un mécanisme encore inconnu, la croissance des cellules de la prostate humaines. Certains auteurs retiennent qu'il existe une interaction entre ces principes et les protéines sériques désignées pour lier les androgènes libres. Des études réalisées en Allemagne tendent à démontrer que le sitostérol exerce des effets bénéfiques sur l'hypertrophie bénigne de la prostate grâce à une diminution de la synthèse des prostaglandines au niveau prostatique [Ritschel W.A., Kastner U., Hussain A.S., Koch H.H., Arzneim-Forsch, 40, 463-468 (1990)]. En outre, il faut signaler que la fraction polysaccharide contenue dans la racine a une action anti-inflammatoire, une propriété démontrées de manière expérimentale dans l'œdème induit par carraghénane sur la patte du rat [Wagner H. et al., Planta Med. 55,452-454 (1989)]. L'action anti-œdème peut en effet avoir un rôle important dans la réduction de l'obstruction cervicoprostatique en contribuant à améliorer le cadre fonctionnel. Les préparations à base d'ortie sont prescrites en cas de troubles de la miction associés à un adénome de la prostate de grade I et II.


Le mot "GOJI" est une approximation de la prononciation du mot gǒuqǐ, son nom, dans de nombreux dialectes chinois. Commercialement, il est appelé (en anglais) goji berry. De plus, Wofl berry est le nom commun en anglais pour le fruit de deux espèces étroitement liées. Lycium barbarum et Lycium chinese: famille des Solanacée qui inclut également la pomme de terre, la tomate et le tabac. Le Goji est natif du sud-est de l'Europe et de l'Asie (nord de la Chine, Tibet et Himalaya). La liste des bénéfices du Goji est immense: c'est un des antioxydants les plus puissants dans la nature; il aide le système immunitaire en le stimulant pour purifier la peau et en produisant une action tonico-énergisante dans l'organisme. Il aide à améliorer la vue et favorise la guérison. Grace à ses agents antioxydants, le Goji protège l'ADN et réduit les risques cardiovasculaires ainsi que les maladies métaboliques. Grâce à son contenu naturel en Zinc, il stimule la production de testostérone et améliore ainsi la production de sperme ainsi que la libido.


Le PRUNUS AFRICANA, ou bien PYGEUM AFRICANUM, contient divers principes actifs comme les phytostérols (le β-sitosterol en est le plus représentatif), les acides gras (parmi lesquels le myristique, le palmitique, le linoléique, l'oléique, le stéraique et l'arachidonique), les triterpenoïdes (acide ursolique, acide oléanolique, etc.) et les alcools (docosanol, etc.). Des études in vitro (Edgar AD, Levin R, Constantinou CE, Denis L. A critical review of the pharmacology of the plant extract of Pygeum africanum in the treatment of LUTS. Neurourol Urodyn 2007; 26(4): 458-63) ont montré que le Prunus africana inhibe la prolifération des fibroblastes prostatiques induites par les facteurs de croissance comme l'EGF (Epidermal Growth Factor), le bFGF (basic Fibroblast Growth Factor) et l'IGF-I (Insulin-like Growth Factor). Le prunier africain est aussi un faible inhibiteur de l'enzyme 5 alfa-reductase et cet effet, ainsi que le précédent, lui confère un rôle préventif et thérapeutique en cas d'hypertrophie bénigne de la prostate. Au cours d'une étude multicentrique (Breza J, Dzurny O, Borowka A et al. Efficacy and acceptability of tadenan (Pygeum africanum extract) in the treatment of benign prostatic hyperplasia (BPH): a multicentre trial in Central Europe. Curr Med Res Opin 1998; 14: 127-39), un extrait de Pygeum (Tadenan) a montré une bonne efficacité dans le traitement symptomatologique de l'hypertrophie bénigne de la prostate. Administré en doses de 100mg par jour pendant deux mois, suivi d'un mois d'arrêt, Tadenan a en effet garanti une amélioration significative de la qualité de vie (+40%) et de l'IPSS (test utilisé au niveau international pour classer les nombreux et différents symptômes qui accompagnent une grosseur de la prostate) (+31%), avec une réduction des épisodes de nycturie de 32%. Les améliorations du flux urinaire maximum et moyen ainsi que du volume urinaire vidé sont également significatives. Le volume prostatique ainsi que la qualité de la vie sexuelle sont demeurés inaltérés.


 

 

 

BIBLIOGRAPHIE:


- Enrica Campanini, Dizionario di fitoterapia e piante medicinali, II edizione, 2004


- Wikipedia, l'enciclopedia libera 

 

 

 

Top
Borghiero Roger  | r.borghiero@gmail.com